Port du masque en gendarmerie et gendarmes contaminés

Mercredi 22 avril 2020, le DGGN a été entendu en visioconférence (conjointement avec le DGPN) par la la commission des Lois de l’Assemblée nationale.

Cette vidéo n’ayant pas encore été rendue disponible par l’Assemblée Nationale, nous nous baserons sur les faits rapportés par plusieurs journalistes.

Le général Christian Rodriguez a rappelé aux députés la doctrine mise en place par le ministère de l’Intérieur « Quand les gendarmes se sentent menacés, ils mettent le masque. En revanche, ce que je leur ai dit dès le début, c’est qu’un masque porté de manière préventive ne sert à rien. Voir deux gendarmes dans une voiture avec un masque, je trouve ça ridicule. Il faut vraiment travailler sur les gestes barrières. » Il a indiqué que chaque gendarme « consomme un peu moins d’un masque et demi par semaine ».L’institution en a déjà reçu 2,3 millions. « Ça permet d’en avoir dans toutes les brigades et d’avoir des stocks pour tenir dans la durée. » En outre, 48.250 visières « ont été données ou achetées localement », un matériel, a-t-il dit, qui « marche plutôt bien ».
Concernant les gendarmes contaminés, en tout, 471 ont été testés positifs au coronavirus et l’un d’eux est décédé. « Au plus fort, on a eu 2,3 % de gendarmes confinés, c’était tout début avril », a-t-il ajouté, précisant que ce taux était présentement de 0,68 %.

Le Pandore et la Gendarmerie

Lors cette visioconférence, monsieur Ugo Bernalicis, député de la France insoumise, s’est inquiété que le dispositif « Masque 19 » du ministère de l’Intérieur n’était toujours pas redescendu en cascade vers les policiers et les gendarmes.

Notre analyse

Sur le port du masque

C’est très inquiétant. Le DGGN ne semble pas informé qu’il y ait des porteurs COVID19 asymptomatiques. Il semble aussi ignorer que depuis maintenant plusieurs jours, la communauté scientifique ainsi que le gouvernement appelle les citoyens à porter un masque grand public. Mais lui non, il persiste et signe, et trouve cela ridicule que deux gendarmes qui passent 4 heures ensemble dans un véhicule ne souhaitent pas se contaminer! Ces propos et la gestion afférente constitue une faute.

Pour rappel, les masques chirurgicaux sont indiqués dans :
– la prévention des contacts cutanéo-muqueux avec des liquides biologiques ;
– la réduction de l’émission de gouttelettes vers l’entourage et l’environnement.
Le masque chirurgical protège également celui qui le porte contre les agents transmissibles par voie « gouttelettes ».

Le DGGN se satisfait par ailleurs des visières, un matériel qui « marche plutôt bien ». C’est à dire? Ça marche plutôt bien par rapport à quoi?? La propagande visant à dire qu’il protège ses gendarmes?

Nouveau rappel: les visières ne sont pas un équipement de protection
respiratoire mais un équipement de protection des yeux et du visage.
Cet équipement répond à la norme EN 166 « Protection individuelle de l’œil – Spécifications ».
Elle ne permet donc pas de protéger des particules restant en suspension et elle n’a pas l’efficacité des masques de protection respiratoire.

La visière ne peut donc remplacer le masque, elle n’est que complémentaire. Dans les rangs la colère monte. Plusieurs sympathisants nous ont indiqué que le port du masque leur était encore purement et simplement interdit dans le cadre des contrôles. Cela ne va pas pouvoir durer.

Sur le nombre de gendarmes touchés

Le DGGN utilise une habile pirouette. Il n’indique pas le nombre total mais un pourcentage de gendarmes confinés au plus fort de la crise et actuellement. Soit respectivement 2,3% (ndlr: 2185) et 0,68% (ndlr: 646).

Ainsi, l’opacité est omniprésente. Combien de gendarmes ont été touchés depuis le début de la crise? Question pourtant simple mais absence de réponse.

Toute opacité pose des problèmes lors d’une crise comme celle qu’on connaît. Il y a besoin d’un climat de confiance, et aujourd’hui il n’existe pas.

L’ensemble de ces éléments ne peuvent que confirmer que le DGGN devra tôt ou tard s’expliquer devant une juridiction pénale.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Résoudre : *
23 − 1 =