Le DGGN se soustrait aux questions des représentants de la Nation !

Le 22 avril 2020, la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République a procédé à l’audition conjointe, en visioconférence, de M. Frédéric Veaux, directeur général de la police nationale, et de M. Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale.

Nous en avions déjà parlé en nous basant sur des articles de presse, mais aujourd’hui, nous pouvons vous en parler en nous basant sur le compte-rendu de cette visioconférence qui est maintenant accessible sur le site de l’Assemblée Nationale. Voir ici.

Nous sommes particulièrement étonnés de l’absence de réponse du DGGN à certaines questions clefs, questions posées par des Députés, qui représentent la Nation. Qui est donc le DGGN pour s’y soustraire? La Gendarmerie est-elle une institution indépendante de la Nation? Se livre-t-il à un jeu politique alors que le peuple demande des réponses?

Extraits des questions les plus intéressantes et de leurs absences de réponses:

M. Stéphane Peu (député de Seine-Saint-Denis): […] S’agissant des masques, vous vous êtes voulus très rassurants mais, sur le terrain, je vois des policiers en demander aux collectivités locales. Ils vivent le manque de masques comme une maltraitance. Sommes-nous incapables de protéger nos forces de l’ordre ?

Mme Danièle Obono (députée de Paris): […] Enfin, sur quelle base les agents peuvent-ils considérer qu’ils se sentent en danger ? Dans un espace confiné comme un véhicule de patrouille, la distanciation sociale est difficile. Le port du masque, à tout le moins, participerait à la prévention.

M. Christian Rodriguez (DGGN): […] S’agissant des masques, la doctrine gouvernementale est simple : quand un agent se sent en danger, il doit en porter. […]

M. Raphaël Schellenberger (député du Haut-Rhin): Deux casernes de gendarmerie ont été confinées en raison de la présence du coronavirus, dont une dans ma circonscription. Quelle stratégie avez-vous suivie en matière de tests et pour protéger les gendarmes et leurs familles ? […]

Mme Cécile Untermaier (députée Saône-et-Loire): […] Les professionnels de santé préconisent une généralisation du port du masque lors du déconfinement. Le port de la visière ne serait-il pas plus adapté au travail des forces de l’ordre ? […]

M. Christian Rodriguez (DGGN): […] Dans le Haut-Rhin, département qui a subi la vague en premier, deux unités ont été fermées. La réaction des gendarmes, confinés avec leurs familles, a été admirable. Ils ont, depuis, repris le travail. […]
Testées avec succès, les visières seront utilisées car elles semblent protéger plus efficacement que les masques et les lunettes. Après le 11 mai, les gendarmes continueront à appliquer la doctrine du Gouvernement. […]

Mme Marietta Karamanli (députée de la Sarthe): Combien de policiers et de gendarmes ont été contaminés jusqu’à présent ? Disposerez-vous de moyens suffisants de protection après le 11 mai ? […]

M. Christian Rodriguez (DGGN): […] 471 gendarmes ont été dépistés positifs, certains malades restant asymptomatiques. Même si le port du masque devient obligatoire le 11 mai, nous aurons largement de quoi tenir trois semaines, car nous recevons régulièrement des équipements. Le port d’un masque ou d’une visière ne doit pas faire oublier l’importance des gestes barrières, que je rappelle régulièrement. […]

Nous vous invitons à lire l’intégralité du compte-rendu de la visioconférence. Pour sa part, le DGPN semble apporter quand même plus de réponse que le DGGN. http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/comptes-rendus/cion_lois/l15cion_lois1920055_compte-rendu

Le DGGN craint-il d’être limogé?

Il y a des causes qui dépassent l’intérêt personnel. En 2017, le général Pierre de Villier n’a pas eu peur de critiquer devant les Députés la trajectoire budgétaire « non tenable » pour les armées (-850 millions d’euros).

Le DGGN, lui, a semble-t-il choisi sa carrière, aux détriments de ses troupes et du peuple. Point de critique ni même de réponse, que de l’esquive. Protège-t-il ses chefs?

Le refus de la vérité est-il un refus de soi ? Vous avez 04 heures.

Appel à témoins

Vous disposez de preuve concernant l’interdiction du port du masque lors du service, notamment pour les contrôles ?

Envoyez les nous : contact@eunomie.org ou notre courriel encore plus sécurisé: eunomie@protonmail.com – anonymat garanti –

Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Résoudre : *
23 + 2 =