Dans la mythologie grec, Eunomie est le nom d’une des filles de Zeus et Thémis. Elle personnifie la loi, la législation, l’ordre, la justice et l’équité.

Dorénavant en France, Eunomie est une association de loi 1901, armée de bénévoles civils, dont le but est la défense de l’état de droit au profit des militaires.

L’état de droit est fondé sur le principe de la primauté du droit: personne ne peut se soustraire aux lois, qu’il soit un particulier, une puissance publique ou une autorité militaire !

Les institutions militaires s’affranchissant quelques fois des lois, Eunomie s’est constituée en janvier 2020 afin de défendre le droit.

Cette constitution est le fruit de réactions effrénées de Généraux de la gendarmerie nationale, s’insurgeant qu’un sous-officier ose saisir le Conseil d’Etat concernant le temps de travail en gendarmerie. Ce fut de trop, comment peut-on s’insurger qu’un militaire use de ses droits. Les militaires ne sont pas des sous-citoyens. Les militaires ont la considération de la Nation (article L4111-1 du code de la défense), et à ce titre, ils méritent que le droit soit respecté à leur égard.

Eunomie y veillera sans faillir.

Précisons qu’Eunomie n’est ni un syndicat, ni une association professionnelle nationale de militaires (APNM). En effet, nous ne préservons et ne promouvons pas les intérêts des militaires en ce qui concerne la condition militaire. Nous ne militons pas pour de nouvelles avancées sociales. Nous ne faisons que défendre l’état de droit. Nous menons les actions légales nécessaires pour les lois promulguées soient respectées et appliquées.